3 bons à savoir quand vous apprenez à conduire avec le simracing

Pour apprendre à conduire en toute sécurité et plus simplement, vous pouvez aujourd’hui compter sur le  simracing. Ce sont des cours par logiciel et appareil de simulation de conduite. Vous disposez d’un volant, d’une pédale et d’une chaise auto connectés à un logiciel de conduite pour vous aider à apprendre les bases de la conduite. Mais cela ne se fait pas au hasard. Retour sur ce que vous devez savoir avant de vous inscrire.

Ce n’est pas une véritable séance de conduite

Pour commencer, le simracing n’est pas véritablement une séance de conduite. Il s’agit d’une simulation. Ce qui vous permet d’apprendre les gestes de bases du pilotage de véhicule en toute sécurité et sans blesser les autres.

C’est une prestation que vous pouvez demander auprès des auto-écoles. Néanmoins, elle viendra en supplément des heures d’apprentissage règlementaire de la conduite. C’est-à-dire que vous pouvez passer 10 heures sur le simulateur. Cela ne sera pas comptabilisé dans les heures de cours nécessaires pour passer le permis. En plus, vous allez devoir passer 5 heures de cours de Code et 15 heures de cours de conduite.

Évidemment, le simracing est payant. Aussi, ce sera aussi une dépense supplémentaire lors du passage de votre permis. Néanmoins, les cours sur simulateur peuvent toujours être financés par votre crédit permis.

Le simracing n’est pas obligatoire

Toutefois, le passage par le simracing n’est pas obligatoire. Certains nouveaux pilotes décident d’en passer par là pour vaincre leur timidité, leur stress ou encore, leur appréhension. D’autres décident de directement attaquer la route pour ne pas perdre du temps et de l’argent.

C’est néanmoins conseillé quand vous souhaitez passer le permis à 16 ou 17 ans. L’apprentissage de la conduite sera alors plus ludique. Vous pouvez vous amuser en toute sécurité à vous prendre pour des pilotes expérimentés.

C’est également recommandé pour les jeunes pilotes qui sont d’un naturel stressé. Tout le paysage et l’environnement du jeu sont faits pour refléter les conditions réelles d’une conduite au volant. Ce qui vous aidera à mieux vous préparer à ce qui vous attend sur la route.

Ce n’est pas obligatoire non plus de passer les 10 heures sur le simulateur. C’est simplement le délai maximum autorisé par la loi pour apprendre la conduite sur un simulateur. Au-delà de cela, vous devez prendre le volant dans la vie réelle. Si vous vous sentez prêt au bout de 2 heures, il suffit d’en informer votre moniteur pour aménager votre emploi du temps de cours.

L’objectif d’un cours de conduite sur simulateur n’est pas de vous aider à apprendre totalement la conduite. C’est simplement un moyen pour vous préparer aux véritables séances de conduite. Il s’agit également d’une technique pour avoir confiance en soi au volant pour ceux qui n’ont aucune expérience en la matière.

La concentration est de tout de même de rigueur

Cependant, la concentration sera tout de même de rigueur sur les simracing. D’ailleurs, vous serez toujours accompagné d’un moniteur. Il vous montrera les bons gestes et vous donnera des directives à suivre, comme dans un véritable cours de conduite.

L’objectif est tout de même d’apprendre à conduire. Pour ce faire, vous devez écouter et suivre les indications. Effectivement, vous ne craignez pas de faire du mal à des piétons ou à d’autres automobilistes. Néanmoins, vous ne risquez pas de réussir vos cours de simulations sans un minimum de concentration.

En outre, sachez que le simulateur reproduit fidèlement les réactions d’une véritable voiture. Le siège vibre en cas de collision. Il bouge pour reproduire l’état de la route et les secousses. Vous allez même entendre des bruits d’autres automobilistes et des commerces de proximité qui sont présents dans le paysage fictif du simulateur. Ceci peut être assez déstabilisant. Ce qui peut affecter votre performance si vous n’êtes pas assez concentré.

Sachez que le simracing fait désormais partie des prestations proposées par certaines auto-écoles. Il ne vous est donc pas obligatoire d’acheter directement votre logiciel de simulation en ligne. Vous réduisez ainsi les dépenses. Il n’en demeure pas moins que c’est un jeu vidéo de simulation qui peut être intéressant à avoir. Il ne vous coûte d’ailleurs que quelques centaines ou milliers d’euros, selon le modèle et les revendeurs.